Arrière

Point de vue d’un spécialiste

Nous avons interrogé le docteur en psychologie Ghyslaine Szepker-Benat, sur les effets d’un cadeau matériel et un cadeau expérientiel. Qu’est-ce que cela dit de nous ? Comment savoir si nous faisons des cadeaux pour nous ou pour les autres ? Accrochez-vous, ça vaut le détour !

Offrir ou recevoir un objet ça procure du plaisir, c’est sûr, mais il est souvent éphémère… Le sentiment de bonheur s’arrête une fois que l’on dispose de l’objet. Les objets reflètent la façon dont nous nous voyons et nous imaginons. Cela arrive souvent qu’on achète des objets qui nous permettent de nous identifier à des groupes, notamment à l’adolescence, période durant laquelle nous cherchons notre identité. On utilise alors l’objet pour s’identifier plutôt que pour se faire plaisir.

Petit, nous avons tous rêvé d’avoir les mêmes objets que les personnes que nous admirions. Ce souhait est un moteur qui nous permet de grandir et d’anticiper le temps où nous aurons la liberté de vivre avec nos propres objets.

Bien que les objets jouent un rôle dans notre construction, ce qui reste le plus précieux quand on est enfant se sont les souvenirs, des expériences vécues avec un proche ! C’est ce plaisir que nous cherchons à retrouver toute notre vie. Le bonheur que l’on ressent en vivant des expériences permet de garder en soi de bons souvenirs et des émotions plaisantes. Grâce à notre mémoire, les expériences vécues forment un socle de bonheur qui s’enrichit tout au long de notre vie stimulant notre curiosité.

On peut vivre des expériences sous différentes formes : apprendre de nouvelles choses, nourrir sa curiosité, agrandir son horizon, rencontrer de nouvelles personnes. Les partager, les vivre avec ceux qu’on aime, sont des manières de prolonger ces bons moments.

Donc, si l’on veut fabriquer son bonheur, on le peut ! Comme nous savons que les moments de bonheur se développent lorsqu’on le partage avec quelqu’un, il faut alors rester ouvert à toutes les opportunités et les nouvelles expériences qui s’offrent à nous.

Essayer de lutter contre le besoin de posséder des objets pour privilégier les moments partagés, c’est sans aucun doute la meilleure manière de rester vivant !

À vous les expériences à vivre !

Explorez nos univers