Arrière

La France est connue pour ses paysages magnifiques, pour sa Ville Lumière et sa fameuse Tour Eiffel, mais elle rayonne également dans le monde entier pour ses belles lettres et ses écrivains de renom.

Alors quel meilleur jour pour les célébrer que le 20 mars, Journée Internationale de la Francophonie ?

Arthur Rimbaud, Chateaubriand, Simone de Beauvoir, Stendhal… Nombreux et talentueux sont les écrivains français qui nous font voyager à travers leurs plumes, leurs récits et leurs histoires.

C’est pour cela et pour tous les beaux moments vécus à travers les lignes de leurs livres et tous les voyages que l’on a pu faire grâce eux, que l’on a eu envie de les remercier dans cet article. Un article qui célèbre quelques écrivains français en voyageant dans leurs régions d’origine.

Alors on vous souhaite bon voyage et bonne lecture !

Une échappée en France

A la découverte des régions des écrivains français

Stendhal et la région Auvergne-Rhône-Alpes

En passant de ligne en ligne, de page en page, de livre en livre, on découvre dans l’œuvre de Stendhal une inspiration puisée dans son Isère natale et dans la région Auvergne-Rhône-Alpes.

S’il dit de Grenoble « Au bout de chaque rue, une montagne… » c’est parce qu’il connait bien sa ville. Cette ville dont il a foulé le pavé toute son enfance. Mais au-delà de Grenoble c’est toute l’Isère qui sert de terrain de jeu à Stendhal dans nombre de ses écrits.

En Isère sur les pas de Stendhal

Françoise Sagan et l’Occitanie

Bien qu’elle avait ses habitudes et ses adresses fétiches dans le quartier de Saint-Germain-des-Prés à Paris qu’elle fréquenta beaucoup, Françoise Sagan est une fille de l’Occitanie, du Lot plus exactement. Région dans laquelle elle est née en 1935 et où elle repose depuis sa mort en 2004.

Même si elle fut très attachée à Paris, son effervescence et sa vie nocturne, c’est souvent dans le Midi qu’elle retournait lorsqu’elle souhaitait prendre du recul, s’accorder un peu de repos. C’est là-bas qu’elle retrouvait la sérénité et les paysages de son enfance.

Des paysages qui appellent à la rêverie et à la découverte et que l’on vous invite à découvrir également en partant sur les traces de Françoise Sagan.

Sur les chemins de l’Occitanie

Arthur Rimbaud et le Grand-Est

Celui qui affirmait, plein de vérité, que l’on n’est pas sérieux quand on a dix-sept ans, a passé son enfance et son adolescence à Charleville-Mézières, la ville qui l’a vu grandir.

Bien que dès son plus jeune âge il ait eu envie de découvertes et de voyages, ce jeune poète talentueux est revenu maintes fois à Charleville entre deux voyages en Europe ou autour de la Méditerranée.

Parcourir les poèmes d’Arthur Rimbaud, c’est en quelque sorte s’immerger dans son univers, entre ode au voyage et récits d’une époque.

Ses poèmes sont la preuve que l’on a tous en nous une part de voyageur. Et comme le voyage n’a pas besoin d’être lointain pour être beau, ce serait peut-être l’occasion d’aller découvrir le Grand-Est.

De Charleville aux vignes de Champagne, des Vosges à Strasbourg, il y a tant d’endroits à visiter !

A la découverte du Grand-Est !

Jean de la Fontaine et les Hauts-de-France

La Cigale et la Fourmi, Le Corbeau et le Renard, le Loup et l’Agneau, La grenouille qui veut se faire aussi grosse que le bœuf…

Les fables de Jean de la Fontaine on les apprend à l’école et elles restent quelque part enfouies au fond de notre mémoire. Ce sont des fables qui parlent de nature, d’animaux, de partage et de morale bien évidemment. Une morale que Jean de la Fontaine perçoit et conte avec son œil d’enfant né dans une famille bourgeoise de l’Aisne dans la région des Hauts-de-France.

Enfant il nous a fait voyager, on s’est imaginé vivre au cœur de la nature grâce à ses récits et aujourd’hui on peut marcher sur ses traces en visitant les Hauts-de-France. Une belle manière de retourner en enfance, de redécouvrir les fables de Jean de la Fontaine et d’arpenter les Hauts-de-France n’est-ce pas ?

Sur les traces des fables de la Fontaine dans les Hauts-de-France

Explorez nos univers