Arrière

Saint-Estèphe, Château Latour, Saint-Julien… Difficile de trouver à quel château se fier ou à quel Saint se vouer quand il s’agit de choisir son vin. Grâce à ces 5 étapes simples, pour trouver le cru de vos rêves, pas besoin d’être un pro !

Nul besoin de cours d’œnologie pour choisir son vin parmi la multitude proposée : en respectant quelques règles essentielles, on peut remplir sa cave et munir sa table de breuvages inspirants. Voici nos 5 étapes clés pour éviter les mauvaises surprises…

Déterminer l’occasion

La première question qu’il faut se poser est : quand vais-je ouvrir cette bouteille ? Ce soir avec des amis, ou dans une dizaine d’années ? Certains vins se boivent jeunes à la façon du Beaujolais nouveau quand d’autres embellissent avec les années à l’image d’un Saint-Julien. Si vous avez l’intention de faire sauter le bouchon le soir-même, prenez également en compte le menu et la saison.

Définir le budget

L’argent ne fait pas le bonheur et encore moins le bon vin. Établissez un budget, c’est une première manière de faire le tri. Il est certain qu’à 50 euros la bouteille, vous ne prendrez pas beaucoup de risque. Mais vous pouvez faire de belles découvertes dès 6 ou 7 euros et faire frémir votre palais aux alentours de 10 euros. Comment le savoir avant de l’acheter ? On en vient à notre prochain point…

Goûter le vin

La dégustation de vins reste la démarche la plus sûre. Avant d’acheter des caisses d’un nectar inconnu qui terminera sa vie en vin chaud camouflé par la cannelle, ne faites confiance qu’à votre palais. Ce n’est pas toujours simple puisque peu de cavistes proposent de goûter le vin, mais profitez des foires aux vins, guettez les dégustations occasionnelles et notez le nom des vins que vous aimez dès que l’un d’eux vous chatouille agréablement les papilles.

Choisir son vendeur

Évitez les grandes surfaces. La chance d’y trouver une pépite est très improbable. Tournez-vous vers les cavistes, et si possible des indépendants. L’avantage de ces derniers étant qu’ils sélectionnent eux-mêmes leurs vins. Pour peu que vous ayez les mêmes goûts que le caviste de votre quartier, un monde merveilleux va s’ouvrir à vous.

Lire une étiquette

L’habit ne fait pas le moine et derrière de jolies étiquettes peuvent se cacher les pires piquettes, mais certaines informations s’avèrent utiles. Le millésime est un critère important. Pour connaître les bonnes années d’un vin, consultez un guide spécialisé ou fouillez sur internet. Cherchez ensuite sur l’étiquette la « mise en bouteille à la propriété » qui offre des garanties non pas gustatives, mais sur la provenance. Et méfiez-vous des médailles qui ne représentent qu’un seuil minimal de qualité bien loin de ce que vous devez exiger : le meilleur !

Tout connaître sur l’œnologie

 

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.

Explorez nos univers