Arrière

Le vin orange ? Encore une invention marketing ça.

Oui et non.

Certes le terme « Vin orange » tire légèrement sur la corde de la nouveauté et de l’originalité mais il s’agit en vérité d’un vin à l’histoire bien plus ancienne que celle du marketing puisque ce type de vin a vu le jour dans le Caucase il y a des milliers d’années.

Voici donc l’occasion de faire un petit tour sur la question pour en savoir plus sur le vin orange, son histoire, son mode de production et la meilleure manière de le déguster.  

Avis aux œnophiles !


Le vin orange, quèsaco ?

Le vin orange est produit avec des grappes de raisin blanc. Ce qui le différencie d’un vin blanc c’est son processus de production durant lequel les raisins macèrent avec leurs peaux et parfois même avec leurs rafles.

C’est là que la plus grosse différence s’opère avec la fabrication d’un vin blanc, qui lui sera produit uniquement à partir du jus des raisins pressés.

Pour résumer, le vin orange est donc vinifié comme un vin rouge (avec la peau du raisin) mais à partir de raisins blancs.

Fabrication de vin Orange

Pas d’oranges dans le vin orange alors ?

Non ni écorce, ni pulpe ou même jus d’orange n’entre dans le processus de fabrication de ce vin.

Il répond à ce nom uniquement parce qu’avec une macération des raisins avec leurs peaux, et parfois leurs rafles, le vin se teinte fréquemment d’une couleur orangée. Cette coloration peut largement varier du jaune doré à un orange très intense.

Certains préféreront alors le terme « vin de macération » ou même « vin de macération pelliculaire », à celui de vin orange qui peut être trompeur. Quel que soit le petit nom qu’on décide de lui donner, on n’est jamais contre la dégustation d’un bon vin, peu importe sa teinte.

Comment déguster du vin orange ?

La dégustation de vin de macération présente l’avantage de pouvoir accompagner une palette relativement large de mets. Si lors d’un cours d’œnologie vous l’avez peut-être dégusté avec un plateau de fromages, le vin orange n’est pas contre une ouverture de bouteille au moment de l’apéritif ou même au cours d’un repas.

Dégustation de vin orange

Grâce à sa structure tannique et sa fraîcheur il accompagne aussi fort bien les viandes que les fruits de mer.

Vous l’aurez compris, avec un vin de macération au niveau des accords mets et vins on peut se faire plaisir ! Mais s’il y a bien une chose à toujours garder en tête c’est la température à laquelle servir ce type de vin : environ 15 degrés.

Un vin qui remonterait à l’Antiquité ?

Après vous avoir présenté rapidement la particularité du vin orange lors de sa production et vous avoir indiqué comment le déguster, on ne peut vous quitter sans vous en dire plus sur son origine.

Oui, on les voit d’ici ceux qui seraient sceptiques à l’idée d’une quatrième couleur de vin s’incrustant aux côtés des rouges, blancs et rosés. Sauf qu’en vérité, le vin orange n’est pas aussi nouveau qu’on pourrait le penser.

Si certains viticulteurs français et quelques-uns de leurs voisins italiens produisent aujourd’hui des vins de macération, c’est en Géorgie que ce type de vinification a vu le jour 4 000 ans avant J-C. Dans cette région du Caucase, la boisson que l’on appelle aujourd’hui « vin orange » était alors fabriquée dans des « qvevris », amphores en terre cuite enterrées dans le sol et dans lesquelles les raisins macéraient.

Cette pratique c’est petit à petit développée en Italie avant de séduire les viticulteurs français, il y a bien longtemps. Mais depuis quelques années, on voit le vin orange se frayer un chemin sur les cartes de restaurants et dans les cours d’œnologie.

Alors si vous n’avez jamais eu l’occasion de déguster un vin orange, il semblerait que ce soit le moment de vous y mettre.

A lire aussi : Top 5 des plus belles routes des vins de France

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.

Explorez nos univers