Arrière

On s’est dit qu’en épicurienne aguerrie la blogueuse Amasauce serait l’interlocutrice parfaite pour parler du bonheur !

Le bonheur pour vous, ça tient à quoi ?
À ne pas être confondu avec le plaisir ! C’est un long chemin plutôt qu’une destination, une quête où l’on apprend à se connaître, à s’accepter, à identifier ce qui nous fait du mal et nous fait du bien, à se préserver, à privilégier la durée plutôt que l’instantané. C’est aussi reconnaître les plaisirs simples de la vie : une douche bien chaude, croquer dans une fraise, un fou-rire avec un pote, une bonne nuit de sommeil, marcher dans le sable chaud…

Au quotidien, quelles sont les petites choses qui vous rendent heureux ?
De savoir sur qui je peux vraiment compter. Savoir que malgré l’incertitude du quotidien, je rentrerai ce soir à la maison retrouver mon bébé chat et mon amoureux, et que j’ai peu de chance de rater mon dîner.

Si vous deviez choisir entre un cadeau matériel et une expérience, que choisiriez- vous et pourquoi ?
Sans hésiter, une expérience : bonnes comme mauvaises, c’est en les accumulant que l’on devient riche à mon sens. La vraie richesse, c’est être plutôt qu’avoir ! Il me semble qu’il est un choix plus sage de préférer vivre plutôt que consommer… Et puis, il sera toujours plus facile de matérialiser une expérience que le contraire !

Exceptée votre passion pour la cuisine, quelle activité vous permet de vous échapper ? Pourquoi ?
Le sport (je me suis mise au CrossFit après une longue phase de course à pieds) l’écriture, les jeux de société et surtout, les voyages ! En vérité, c’est quand je suis loin de tout que je me sens vraiment libre. Alors quand je n’ai pas la possibilité d’être loin physiquement, je tâche de m’évader mentalement en me mettant intensément dans une activité : un article à écrire, une partie de scrabble (c’est mon côté grand-mère), une nouvelle recette à préparer, une session intensive de sport…

Si vous aviez plus de temps, à quoi le consacreriez-vous ?
À apprendre toutes les langues du monde, à commencer par l’arabe, l’hébreu et le portugais brésilien. Et à jouer de tous les instruments, en commençant par reprendre le piano là ou je l’ai laissé il y a 15 ans. Quand j’y réfléchis, je pense que l’être humain peut tout faire : apprendre toutes les langues, tous les métiers, faire fortune, être prix Nobel de la paix… Ce dont nous manquons, c’est de temps !

Quel cadeau rêveriez-vous de recevoir ?
Cette année, c’était une escapade au soleil pour affronter l’hiver parisien. 4/5 jours à la mer, histoire de me dorer un peu la pilule et d’évader mes papilles sans partir trop loin. Et ça tombe bien, mon rêve a été exaucé : je suis partie au Maroc (même si j’ai raté l’avion au retour).
Mais le meilleur cadeau du monde, pour moi, ce serait l’avion gratuit à vie : pouvoir aller m’inspirer de tous les paysages et me ressourcer de toutes les cultures sans avoir à compter !

Quel cadeau aimeriez-vous offrir à votre meilleur ami ?
Un voyage autour du monde tous les deux, car je sais que c’est un rêve que l’on partage. On commencerait par faire toutes les capitales européennes et l’Afrique du Nord, avec un long stop en Israël et au Liban. On enchaînerait avec les Etats-Unis, clôturés par un petit Burning Man, suivi par les plages Mexicaines, puis l’Amérique du Sud avec un long retour au Brésil où nous avons passé nos dernières vacances. Puis l’Asie, l’Indonésie… et on terminerait avec l’Australie, ou nous avons toutes les deux vécu quelques temps et avons beaucoup de souvenirs !

Explorez nos univers