Arrière

A Noël à la fin du repas c’est toujours le même rituel, on ouvre une bouteille de Champagne que l’on boit avec la traditionnelle bûche de Noël cuisinée avec amour ou achetée avec attention. C’est chaque année le même plaisir, chaque année la même tradition et le même régal pour nos papilles.

C’est ça la magie de Noël : des traditions qui se répètent chaque année et que l’on ne manquerait pour rien au monde !

Mais revenons-en au Champagne. Car avant de se retrouver dans nos flûtes, il a traversé les mains de travailleurs passionnés dans la région de Reims.

Alors avant de le déguster d’ici quelques jours à Noël ou pour le Nouvel An, découvrez l’histoire du champagne et de sa fabrication.

Découvrir tous les secrets du vin !

Qu’est-ce qui fait pétiller le champagne ?

Avant de parler du Champagne et de son processus de fabrication, parlons du Champagne et de son territoire.

Ce qu’il faut savoir avant tout, c’est que l’on ne peut pas fabriquer du Champagne n’importe où.

Pour pouvoir prétendre au doux nom de « Champagne », un vin doit provenir de l’aire géographique protégée qui a été délimitée en 1927. C’est dans cette zone bien précise, située à l’est de Paris et s’étendant sur 34 000 hectares, que l’on retrouve les 319 crus ayant l’appélation « Champagne ».

Parmi ces 319 crus, des Champagnes « grand cru » et d’autres répondant à la dénomination de « premier cru » couvrent le territoire.

Maintenant que vous êtes bien calés sur le Champagne et son territoire d’origine, vous avez peut-être envie d’en apprendre plus sur la production du Champagne non ?

Le Champagne est principalement conçu à partir de trois cépages : le Pinot noir, le Pinot Meunier et le Chardonnay.

Pour concevoir un Champagne à partir de ces trois cépages, les vignerons doivent suivre un processus de fabrication bien précis.

Pour commencer, il y a le pressurage qui (comme son nom l’indique) permet de presser les raisins pour en récupérer le jus.

production de Champagne

Ce jus est par la suite mis en cuve pour une durée d’environ 15 jours, c’est la fermentation.

Vient ensuite la phase d’assemblage. Car le Champagne est effectivement un vin d’assemblage.

Mais encore ?

Et bien cela signifie, que pour concevoir un Champagne, le vigneron procède à des assemblages de différentes cuvées. Il peut s’agir de cuvées de cépages divers mais aussi de cuvées provenant de différentes années. La phase d’assemblage est donc très importante et représente pour ainsi dire la signature du vigneron.

Une fois l’assemblage terminé, le vin est prêt à être mis en bouteille avec du sucre et des levures. C’est à ce moment-là que le vin devient effervescent.

Après avoir passé ces différentes étapes, le Champagne peut maintenant se reposer un peu. Les bouteilles vont rester au repos dans la cave pendant quinze mois (pour les champagnes bruts) tandis que les millésimes y passeront 3 ans.

Après de longs mois passés dans la cave, un dépôt se forme dans la bouteille. Alors pour éliminer ce dépôt, le Champagne passe par une nouvelle étape, celle du remuage. Les bouteilles sont alors remuées progressivement, de sorte à se retrouver la tête en bas, pour qu’à la fin du processus, le dépôt se retrouve dans le goulot.

fabrication de Champagne

Pour extraire ce dépôt, la bouteille est placée tête en bas pendant quinze minutes dans un bac de congélation. Le dépôt contenu dans le goulot sera alors capturé dans la glace qui se formera au niveau du goulot et pourra ainsi être plus facilement extrait.

Nous arrivons maintenant à la dernière étape, celle du bouchage. Cette dernière phase de la fabrication, est celle durant laquelle le vigneron va ajouter la liqueur d’expédition (une liqueur dosée différemment pour les Champagnes extra-brut, brut et demi-sec), va poser le bouchon en liège, la capsule, le muselet en fer ainsi que l’étiquette.

Et oui toutes les bonnes choses ont une fin. Puis il ne faudrait pas trop tarder sinon le Champagne ne sera pas prêt pour nos fêtes de fin d’année !

A lire aussi : Les meilleurs accords mets et vins pour votre repas de Noël

Allez-vous boire votre Champagne avec un œil neuf à Noël ?

Alors, maintenant que vous connaissez le processus de production du Champagne sur le bout des doigts, allez-vous le déguster différemment à Noël ? Penserez-vous aux heures passées par des vignerons passionnés et aux techniques utilisées pour que ce doux breuvage arrive jusqu’à votre flûte ?

Peut-être. Vous nous direz cela !

Champagne de Noel

Et avant que vous partiez, voici un petit conseil donné directement par des sommeliers :

Pour déguster votre Champagne, il est conseillé de le boire dans des flûtes en forme de tulipe, qui permettent de conserver et concentrer les arômes du vin.

A la vôtre !

Une belle idée cadeau pour les amateurs de vin !

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.

Explorez nos univers