Arrière

Si vous voulez explorer le monde des épices, laissez-vous guider par des chefs qui travaillent leurs saveurs originales avec passion. Pour cuisiner les épices, un mot d’ordre : le goût de l’exploration et de l’aventure. Petit tour de France des tables bien épicées…

À Paris, Le Pré Verre

Le Pré Verre, c’est un bistro parisien qui depuis 2003 mêle cuisine française et influences asiatiques, pour une carte qui fait voyager les papilles. Installé à deux pas du boulevard Saint-Germain, son nom est un clin d’œil au poète, symbole du quartier. Avec sa terrasse chauffée, son ambiance décontractée et sa carte aux prix abordables, vous serez en condition pour découvrir sa cuisine inventive et épicée. Entre la fève tonka, le pavot et le myrte, les aromates de cuisine révèlent des saveurs inattendues !

8 rue Thénard – 75005 Paris

À Nantes, l’Analude

La cuisine de Christophe Levet, le chef de l’Analude, fait la part belle aux herbes et aux épices. Chaque semaine, il propose une nouvelle carte qui met en scène des produits de qualité, sublimés par les associations qu’il propose. Ici on déguste l’avocat avec de la vanille ou le fenouil au pastis, et on profite de la formule déjeuner pour une découverte en douceur. Avant de partir, on passera encore par l’épicerie fine du restaurant pour choisir quelques épices surprenantes à rapporter dans sa cuisine.

2 rue de la Bastille – 44000 Nantes

À Bordeaux, le C’yusha

Au C’yusha, le chef Pierrick Célibert cultive le raffinement et l’insolite, aussi bien que son potager. Si la carte décline des saveurs mystérieuses, c’est aussi parce qu’une partie d’entre elles proviennent de son jardin… On n’est jamais si bien servi que par soi-même ! Ainsi, spilanthe et agastache copinent avec les plats traditionnels, comme le foie gras ou les sorbets, tandis que le poivre de voatsiperifery relève le dessert au chocolat pour une association plat-épice gourmande et surprenante.

12, rue Ausone – 33000 Bordeaux

epices

À Lille, Aux Ephérites

Attention, bistrot créatif ! Ici, on change l’ardoise chaque semaine. Des menus remplis de produits frais, de trouvailles et de gourmandise. D’ailleurs, comment ne pas rêver devant les arômes de pain d’épice, mais aussi les condiments plus corsés comme le raifort, décliné en glace ? Entre espuma, cuisson basse température et carpaccio, on sent l’empreinte du chef, Alexandre Suergiu, qui n’a pas son pareil pour cuisiner les épices. Et si vous voulez suivre son travail et continuer de rêver, il suffit de s’abonner à son compte Instagram où il a la bonne idée de poster régulièrement ses créations.

17 rue Nicolas Leblanc – 59000 Lille

À Lyon, l’Atelier des Augustins

La carte de l’Atelier des Augustins est à la fois simple et surprenante, avec des saveurs variées de matcha, de muscade ou encore de poudre de rose. Le gingembre et le bissap nous rappellent que le chef Nicolas Guilloton, formé chez des chefs prestigieux, a exercé un temps à Bamako. Et pour une soirée, on pourra se laisser guider les yeux fermés, avec le menu découverte qui réserve bien des surprises !

11 rue des Augustins – 69001 Lyon

À Marseille, Le Môle Passedat

Quand le chef étoilé Gérald Passedat ouvre une table au dernier étage du Mucem, ça vaut la peine d’y faire un tour, même si pour ça on doit un peu casser sa tirelire. Fer de lance de la cuisine méditerranéenne, le chef est aussi un passionné d’épices dont il propose des mélanges inédits dans sa boutique. On pourra aussi opter pour La Cuisine, la brasserie juste à côté, pour les budgets plus serrés.

La Table et la Cuisine, Mucem, 7 promenade Robert Laffont – 13002 Marseille

Découvrez notre sélection de tables d’excellence

Explorez nos univers